Quelle splendide soirée pleine lune sur le beau Radjah !

Pour cette chouette activité qu’Anne a proposé au Club, trois membres ont eu raison de répondre présents pour profiter d’une soirée vraiment inoubliable. André, Jean-Max et moi-même l’avons accompagnée sur le magnifique Radjah. Je peux vous dire que ça valait vraiment la peine !

En effet, ce n’était pas gagné d’avance : peu de vent annoncé et un ciel pas mal engorgé de nuages qui ne promettait aucun spectacle comme on le souhaite pour une soirée de pleine lune. Mais comme « qui trop regarde la météo reste au bistro », dixit Anne, nous n’avons pas trop hésité à embarquer, guidés par notre intuition de marins rodés et affirmés (enfin trois sur quatre, moi-même étant encore novice). Et je peux vous dire, on n’a pas eu tort du tout !

Après un apéro avec Pascal chez Van, on s’est embarqué sur Gris-Nez pour rejoindre Radjah, monter dessus et démarrer l’aventure. Une petite brise s’est levée dans le port d’Ouchy, mais on s’est vite aperçu que le mieux était à venir. En effet, un joli Joran s’établissait nous invitant à prendre un cap vers la côte ouest de Lausanne. La température était agréable, même à la vitesse de croisière de 5-6 nœuds, les équipiers ont pu rester longuement, voir tout le temps, en t-shirt profitant de l’air estival. Franchement, quel bonheur !

Tout d’abord, j’ai eu l’honneur de barrer, tant bien que mal, pour amener l’équipage non loin des rives de Morges. Le plaisir que j’ai eu était intense grâce à la confiance que les équipiers m’ont accordée pendant ce moment avec leur attitude sereine et bienveillante. Ca, ça fait du bien pour apprendre dans ces conditions, je vous l’assure. Surtout quand on a quelques frayeurs dues au fait que le bateau gîte plus que ce qu’on s’y attend : point de vue du débutant.

Et tout d’un coup, un peu inattendu…on s’est aperçu qu’une intense lumière éclairait les contours des nuages à sud-est. Oui, c’était la lune qui allait pointer son nez d’ici peu et nous offrir un ciel clair et illuminé pratiquement tout au long de notre navigation ! Le spectacle a été superbe ! Non seulement pour la clarté de la lune dans le ciel, mais aussi pour les reflets sur l’eau et sur les nuages ! Vraiment magnifique ! Jean-Max et Anne n’ont pas arrêté de mitrailler avec leurs appareils photos, nous offrant ainsi quelques beaux clichés.

Puis André a repris la barre et pour moi : repos. La navigation était bien plus sûre, nous emmenant à St-Prex. Quelques minutes avant d’arriver, nous avons aperçu des lumières vertes et rouges au loin, on aurait pu penser à une entrée de port et en haut une lumière intense sur la Dôle. Mais petit à petit, en s’approchant et avec notre plus grande surprise, on a vu que c’était la Galère en soirée festive qui nous venait dessus. Nous avons même eu droit à un appel de phare, puis, à un moment disco et autre laser, bien plus sympa que des coups de tonnerre et des éclairs…

Au large de Buchillon, on vire, cap sur Lausanne. Anne a repris la barre. Mais compte tenu de ses commentaires où elle affirmait voir des nuées d’oiseaux dans le ciel passer juste en dessous de la lune… que personne d’autre voyait… on s’est posé la question si elle n’avait pris autre chose que le gouvernail du bateau ! Mais c’était bien amusant et on a tous bien ri !

Ensuite, Jean-Max reprend la barre nous ramenant aux portes de Lausanne. Alors qu’un Joran établi nous a agréablement accompagnés, soudain, à la hauteur de St-Sulpice, des trous d’airs…on aurait dit qu’ Éole était parti se coucher… en fait, le SW arrivait chargé de gros nuages. Cela nous n’a pas empêché de rejoindre le port d’Ouchy, pour terminer avec une petite Vaudaire et des éclairs côté Genève. On retrouve notre youyou, puis notre place K99 et la soirée se termine.

C’est tout heureux et satisfaits de cette belle aventure que nous nous quittâmes, après ces 4 heures de belle navigation sur les eaux lémaniques éclairées par une magnifique pleine lune.

Écrit par Francesco